Les loisirs menacés par les nouveaux rythmes de vie

Les loisirs menacés par les nouveaux rythmes de vie

4 avril 2017

27 mars 2017 –L’étude menée par Beko auprès de plus de 10 000 répondants à travers 22 pays révèle que les personnes interrogées ont de moins en moins de temps libre à consacrer à leurs loisirs.

Beko, 1ère marque internationale du groupe Arçelik et partenaire Premium de FC Barcelone, a mené une étude auprès de 10 100 personnes de tous les âges et de catégories socioprofessionnelles différentes à travers 22 pays aux quatre coins du monde pour déterminer précisément quels sont les comportements et attitudes face au temps libre et aux loisirs.

Le rythme effréné du quotidien nous contraint à consacrer de moins en moins de temps aux loisirs. Parmi les personnes interrogées, près d’un tiers (30%) consacrent moins de 10 heures par semaine aux loisirs, et 36% y consacrent moins de deux heures par jour. 

Ce rythme de vie trépidant des parents se répercute directement sur les plus jeunes. Ainsi, 40% de parents admettent qu’ils n’ont pas accompagné leurs enfants jouer au parc au cours de la dernière année.  En moyenne, sur une semaine, les enfants consacrent trois heures de moins aux loisirs (21 heures) que la génération de leurs parents (24 heures),  l’équivalent de deux matchs de football complets.

70% des personnes interrogées ne classent pas la pratique d’un sport parmi leurs activités de loisirs préférées et près d’un tiers (30%) d’entre elles admettent ne jamais faire de l’exercice.

Les autres conclusions clés qui ressortent  de l’étude The World Play Shortage sont :

  • La moyenne mondiale de temps de loisir par personne et par semaine est moins de 21 heures.
  • Les métiers du droit sont les carrières qui offrent le moins de temps libre : près d’1 avocat sur 2 (47%) dispose de moins de deux heures consacrées aux loisirs par jour et un avocat sur quatre (25%), moins d’une heure par jour.
  • Par semaine, une femme a en moyenne trois heures de temps de loisirs de moins qu’un homme (19 heures vs. 22 heures).
  • Les jeunes en début de carrière sont particulièrement affectés par le manque de temps libre : les jeunes de 22 ans sont les plus susceptibles d’annuler des activités de loisirs le soir afin de rester au bureau plus tard (42%).
  • 38 ans est l’âge moyen auquel les répondants désirent plus de temps libre, avec près des deux tiers (63%) souhaitant disposer de plus de temps libre plutôt que d’argent.
  • Les moments de loisirs étant limités, passer du temps avec sa famille est devenu de plus en plus important aux yeux des sondés. Deux personnes sur trois (64%) déclarent que c’est leur activité préférée, suivie par se détendre au domicile (62%) et sortir avec des amis (46%).
  • Parmi les 22 pays sondés, le Danemark est le pays dans lequel on consacre le plus de temps aux loisirs et à l’inverse la Bolivie est celui où on en a le moins. Le Danois consacre en moyenne 33 heures aux loisirs par semaine, tandis que le Bolivien seulement 12 heures.

world-play-shortage.gif

En France, les conclusions clés sont :

  • 63% des français interrogés consacrent moins de deux heures par jour aux loisirs (moyenne mondiale 36%).
  • 48% des français interrogés disposent de moins de 10 heures de loisirs par semaine (moyenne mondiale 30%).
  • Près d’un parent sur deux (47%) n’a pas accompagné son ou ses enfant-s jouer au parc au cours de la dernière année (moyenne mondiale 40%).
  • Seulement 8% des parents ont accompagné leur-s enfant-s à assister à un match de sport au cours de la dernière année.
  • Plus de deux tiers des parents (69%) consacrent moins de 10 heures par semaine à jouer avec leur-s enfant-s (moyenne mondiale 47%) et près d’un quart (31%) consacre moins de 5 heures par semaine à cette activité (moyenne mondiale 17%).
  • Avec seulement 16,5 heures par semaine consacrées aux loisirs, les enfants français sont bien en dessous de la moyenne mondiale (21.3 heures).
  • Parmi les salariés français, plus d’un tiers (35%) constatent qu’ils n’ont pas assez de temps à consacrer à ses loisirs.

 

Valérie Rousseau, directrice de la communication Beko France déclare « l’étude The World Play Shortage souligne le manque de temps libre dans nos sociétés et constitue un indicateur significatif de la manière dont la vie moderne hyperactive influe sur notre bien-être. Les Français mènent des vies intenses, souvent imprévisibles et cela a un impact négatif sur leurs loisirs. Chez Beko, nous nous positionnons en tant que « Partenaire officiel du quotidien ». Nous comprenons  parfaitement les besoins quotidiens des consommateurs et nous fournissons des solutions efficaces pour gagner du temps et profiter de sa vie, aussi imprévisible et chargée soit-elle. Nous espérons que les conclusions de cette étude rappelleront qu’il est indispensable de consacrer du temps aux loisirs et vivre pleinement sa vie »

A propos de l’étude

Etude menée entre le 3 et le 10 février 2017 par Mortar Research sur un échantillon aléatoire pondéré de 10 100 personnes à travers 22 pays. La marge d’erreur globale, qui mesure la variabilité d’échantillonnage au niveau des pays, était +/-0.98% à la limite de confiance à 95%.  Les totaux peuvent comporter des écarts dus aux arrondis.

 

Les pays sondés dans le cadre de l’enquête : Algérie, Australie, Autriche, Bolivie, République Tchèque, Danemark, Egypte, France, Allemagne, Hongrie, Israël, Jordanie, Maroc, Norvège, Romanie, Espagne, Suède, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Royaume-Uni, Uruguay.   

Dernière actualité

Manger sainement en se faisant plaisir, c’est possible !

Découvrez vite le site Eat Like A Pro, vous trouverez des recettes simples et malines pour aider vos enfants à manger comme un pro.